Archives par mot-clé : open access

Dossier Open Access (Belgique)

PoPuPs

orbi

Nous vous recommandons la lecture d’un dossier issu de la lettre d’information Lettres Numériques, une initiative de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Lire le dossier

On y trouve un billet sur les grandes lignes du mouvement de l’OA belge : voie verte avec l’archive institutionnelle ORBi et voie dorée avec le portail PoPuPS. Puis sont présentés les points de vue côté bibliothèques : interviews de Paul Thirion, directeur général du réseau des bibliothèques de l’ULg (Université de Liège) et de François Renaville, bibliothécaire (bibliothèques de l’Université de Liège) et auteur du blog bibliothethique.net ; et côté éditeurs : interview de Benoit Dubois, président de l’ADEB (Association des Editeurs Belges) et du groupe Averbode donnant également son avis sur l’Opening Up Education, programme promu par la Commission Européenne. Enfin, le dossier propose également un glossaire des archives ouvertes.

Bonne lecture et bonne année 2014 !!!

ADEB

Open access week 21-27 octobre 2013

OA weekL’Open Access Week sera célébrée cette année du 21 au 27 octobre dans le monde entier. A cette occasion, nous vous recommandons particulièrement les ressources proposées par leur site web dont le contenu est entièrement sous licence CC.  Des ressources intéressantes pour promouvoir le libre accès dans vos laboratoires ou établissements : vidéos, logos et images pour réaliser badges, poster, plaquettes, signets, sites web, etc …  à l’image de votre institution !!

Interview de Stevan Harnad (enregistrée à Budapest Open Access Initiative, 10th Anniversary Strategy Meeting,  15/02/2012)

 

 

 

 

Mexique : en avant vers le Libre Accès !

DGTICLa IVe Conférence Internationale PKP (Public Knowledge Project, Canada) sur les publications académiques s’est tenue à l’UNAM (Université Nationale Autonome de Mexico), México D.F, du 19 au 21 août 2013, ainsi que la XIXe réunion technique annuelle Latindex (Système Régional d’Information en Ligne pour les Revues Scientifiques d’Amérique Latine, Caraïbes, Espagne et Portugal), du 22 au 24 août.

Latindex, qui célèbre ses 15 ans en 2013, recense 21.900 revues académiques de cette région (Directorio) et évalue 7.000 revues (Catálogo) au moyen des critères éditoriaux élaborés par l’équipe de Latindex. Cet outil s’est converti en un instrument de travail indispensable pour les éditeurs et professionnels de l’information-documentation de la région. Il constitue également un réseau humain très dynamique, doté d’une grande force de travail et d’une organisation et d’un fonctionnement enviables à tout réseau !

La Dirección General de Bibliotecas (DGB) et la Dirección General de Cómputo  y de Tecnologías de Información y Comunicación (DGTIC) de l’UNAM, ont développé également un moissonneur de portails de revues espagnols et latino-américains, le PPL – Portal de Portales Latindex, utilisant le protocole OAI-PMH et donnant accès directement au texte intégral des articles diffusés par ces différents portails (environ une vingtaine aujourd’hui).

PKP travaille en étroite collaboration avec Latindex. Il développe un logiciel open source de gestion éditoriale OJS (Open Journal System) utilisé par une grande majorité d’éditeurs de la région ibéro américaine pour la création de revues scientifiques en libre accès.

Au Mexique, l’Université Nationale Autonome du Mexique, UNAM a joué un rôle de leader dans le mouvement du libre accès avec des systèmes d’information assurant la visibilité et le libre accès aux revues des pays d’Amérique latine et des Caraïbes : LATINDEX, CLASE, PERIODICA, rejoint aujourd’hui par Scielo avec Scielo-México. L’Université Autonome de l’Etat de México UAEM, qui est à l’origine du Système d’Information Scientifique RedalycRed de Revistas Científicas de América Latina y el Caribe, España y Portugal (2002), a également joué un rôle important.

Le CONACYT Mexico Consejo Nacional de Ciencia y Tecnologia – s’est ensuite associé naturellement au mouvement autour du libre accès et accompagne la plupart des projets de façon très suivie, notamment le système d’information Latindex (soutien aux réunions annuelles du réseau et développements techniques).

Aujourd’hui, les universités mexicaines travaillent conjointement  à la mise en place d’un projet de loi sur le libre accès à l’information scientifique et technique, avec un modèle de dépôt encore à définir. A ce jour, les contrats signés avec les éditeurs comportent déjà une clause de diffusion de l’article post print en libre accès.

Il faudra suivre de près les évolutions liées au libre accès dans ce pays, qui risquent probablement de servir de modèle au niveau régional.

En savoir plus :

Sur Twitter : #redalyc10años, #MéxicoEnAccesoAbierto

Latindex: http://www.latindex.org/index.html

Portal de Portales Latindex: http://www.latindex.ppl.unam.mx

Latindex sur Facebook ….

GOAP (Global Open Access Portal) /rubrique Mexique

Crédits photo : F. Gouzi, août 2013

Open access : une introduction

Peter Suber

Le livre de Peter Suber, professeur de philosophie américain et figure majeure du mouvement pour le libre accès est désormais disponible… en open access un an après sa publication et téléchargeable en différents formats (ePUb, Mobi, PDF, HTML).

Pour tout savoir sur l’open access, une synthèse précieuse et claire sur la question.

“[A] very important book…a must read for all scholars and researchers who publish their own work or consult the peer-reviewed published work of others—in other words, virtually all academics.” — Rob Harle, Leonardo Reviews

 

 

 

 

« Les Presses Universitaires du Mirail et l’édition numérique : actions et réflexions »

journée

“Chercheurs, éditeurs, professionnels de l’IST…ensemble vers l’Open Access”

Journée d’étude le 7 juin 2013

Salle D30 , Maison de la Recherche, Université Toulouse 2-Le Mirail

Résumé de l’intervention de Virginie Czerniak (Directrice scientifique, PUM) : Les Presses Universitaires du Mirail et l’édition numérique : actions et réflexions

« La prise d’importance croissante et inéluctable du numérique remodèle nécessairement la conception d’une maison d’édition universitaire. Créées et développées pour participer à la diffusion des savoirs de la communauté scientifique, principalement en sciences humaines et sociales, les PUM adhèrent à ces évolutions. Le virage numérique est ainsi amorcé pour l’ensemble des revues des PUM qui contribuent à la richesse du catalogue de la maison et qui seront disponibles sur revues.org à l’aune de 2014. Une étape insigne dans l’adhésion à l’édition numérique, qui s’accompagne, pour plus d’envergure, de réflexions et de prospections partenariales autour de la construction de nouveaux produits éditoriaux : le numérique doit être considéré comme un outil de création et de développement original d’une nouvelle offre éditoriale. »

 

Programme de la journée

PUM

« Quelle collaboration autour des archives ouvertes à Toulouse? »

journée

« Chercheurs, éditeurs, professionnels de l’IST…ensemble vers l’Open Access »

Journée d’étude le 7 juin 2013

Salle D30 , Maison de la Recherche, Université Toulouse 2-Le Mirail

Résumé de l’intervention de Blandine Viry (stagiaire Licence Professionnelle IUT A/UPS-Département Info-Com) : Quelle collaboration autour des archives ouvertes à Toulouse? Présentation d’un carnet de recherche sur Hypothèses.org

A Toulouse les archives ouvertes offrent un panorama  varié, certains établissements de recherche se sont emparés des archives ouvertes avec énergie, d’autres n’en sont qu’à la mise en place  du projet. Ce travail est long et difficile. L’ouverture d’un carnet de recherche sur Hypothèses.org dédié aux archives ouvertes a permis de faire un état de la situation dans différents établissements d’enseignement supérieur et de recherche de Toulouse. Ce projet s’inscrit dans la stratégie d’incitation au dépôt développée à l’Université Toulouse2-Le Mirail et dans une volonté d’interconnecter les différents acteurs afin de partager leurs expériences. L’objectif de ce carnet de recherche étant de créer un espace collaboratif autour du libre accès, de donner de la visibilité aux archives ouvertes au niveau des établissements de Toulouse, de valoriser le travail des acteurs IST, et enfin de tisser un réseau de professionnels autour des archives ouvertes.

Programme de la journée

Déclaration de Bruxelles sur le libre accès

belgique1 En octobre 2012 le gouvernement belge a pris position en faveur du Libre Accès en signant la « Brussels Declaration on Open Access to Belgian publicly funded research ». Par cette déclaration la Belgique s’engage à soutenir et « favoriser l’accès libre aux résultats de recherches financés par des fonds publics par diverses actions. »

Le gouvernement des USA se positionne en faveur du libre accès

Drapeau_usa Après la pétition de mai 2012 (25 000 signatures) demandant l’accessibilité en Open Access aux résultats de la recherche financée sur fonds publics après un embargo d’une année, les Etats-Unis s’engagent dans une politique en faveur du Libre Accès. Le bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche a publié un mémorandum visant à accroître l’accès aux résultats des recherches scientifiques. La National Science Foundation prévoit la mise en place d’une politique en ce sens. Et une proposition de loi, déposée à la Chambre des représentants et au Sénat, demande aux agences fédérales de développer une politique de libre accès prévoyant de rendre obligatoire le dépôt des publications des chercheurs « dont les recherches sont financées en tout ou partie par une agence » en archives ouvertes.

 Source: Prises de position étasuniennes en faveur du Libre Accès, INIST, 25/02/2013

Le COMETS soutient HAL et le libre accès

comite-d-ethique_vignette Suite à la position forte en faveur du libre accès affichée récemment par le MESR (dispositif Bibliothèque Scientifique Numérique-BSN), le COMETS apporte quelques recommandations complémentaires à son premier avis de juin 2012 qui préconisait le juste équilibre entre les systèmes « Open Access gold » et « Open Access green ».

Le COMETS insiste sur une implication plus importante des chercheurs à la fois dans la stratégie d’incitation au dépôt d’articles et thèses (TEL) dans HAL mais aussi, dans le processus de contrôle éditorial des archives ouvertes. La promotion de HAL ou de toute autre archive institutionnelle pourrait passer en effet par les directeurs d’unités ou responsables de structures de recherche. Il semble de plus en plus évident qu’il ne doit y avoir qu’un seul dépôt, rendu possible par des connections informatiques entre la plateforme HAL et les autres systèmes d’archives ouvertes, qui soient totalement transparentes pour l’usager.

Les procédures de dépôt doivent être mises en place par des équipes composites : chercheurs et professionnels de l’IST, pouvant avoir une meilleure connaissance à la fois, de l’environnement disciplinaire des unités mais aussi, des aspects techniques et juridiques (licence creative commons par exemple) liés au dépôt en archives ouvertes.

Source « Pour un renforcement des archives ouvertes HAL » , Comité d’Ethique du CNRS, COMETS,  27/02/2013