Données de la recherche_ Journée d’Etudes Progedo à Toulouse

Le mardi 27 juin 2017 les bibliothèques de l’Université Toulouse 1 Capitole ont accueilli sur le site de l’Arsenal   la journée d’études Progedo « Production et gestion des données en Sciences sociales » organisée par la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse (MSHS-T) Continuer la lecture de Données de la recherche_ Journée d’Etudes Progedo à Toulouse

DMP OPIDoR

Dans le cadre de la stratégie IST du CNRS, l’INIST propose DMP OPIDoR un nouveau service à destination de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Cet outil intuitif et collaboratif permet au chercheur et à ses partenaires de rédiger un plan de gestion de données, en proposant différents modèles préconisés par les institutions et financeurs ainsi que des guides et des exemples personnalisés : https://dmp.opidor.fr/. Pour toute information complémentaire: info-opidor@inist.fr

Source : http://www.inist.fr/?Pour-faciliter-la-redaction-de-388

Site web casuHAL

Après la création du wiki, du compte twitter (@casuHAL) et de la liste de diffusion (casual@groupes.renater.fr), l’association Casuhal, communauté des utilisateurs de HAL (administrateurs des 130 portails, gestionnaires de collections, référents structure et responsables d’archive ouverte versant dans HAL) a maintenant son site web : www.casuhal.org. Le site, hébergé par l’INRIA  se veut la vitrine des activités et actions menées par les membres de Casuhal.

Continuer la lecture de Site web casuHAL

VADOR 2017

La première édition de l’atelier VADOR (Valorisation et Analyse des Données de la Recherche) a eu lieu le mercredi 31 mai à Toulouse. Cet atelier s’insère dans une dynamique émergente sur l’analyse de données de la recherche (données numériques produites par les chercheurs, mémoires, articles scientifiques, actes de colloque, thèses, etc.) et veut faire la promotion de la recherche francophone. Les actes de cet atelier seront publiés en green open access via CEUR-WS. Les présentations sont accessibles sur sciencesconf.org. Continuer la lecture de VADOR 2017

Réseaux sociaux académiques (en bref)

Récemment, la Commission Recherche de l’UT2J a demandé au pôle IST de la DAR, une synthèse sur les réseaux sociaux académiques (Academia.edu et ResearchGate) à l’attention de la communauté des chercheurs en sciences humaines et sociales, arts, lettres et langues de l’établissement. Cette note avait pour objectif de mieux définir ces outils, leurs fonctionnalités et usages, leur modèle économique, les aspects juridiques et enfin, de fournir quelques préconisations sur leur utilisation. Consulter la note.

Programme de recherche sur l’édition de revues dans le cadre de la loi numérique

Voici un appel à manifestation d’intérêt pour un programme de recherche de deux ans portant sur l’édition de revues scientifiques en France dans le contexte de la Loi pour une République numérique. Continuer la lecture de Programme de recherche sur l’édition de revues dans le cadre de la loi numérique

Qu’est-ce qu’un « data paper » ?

Un data paper est un article sur les données de recherche qui permet de décrire les données produites au cours d’un processus de recherche (méthodologie, process, matériel utilisé, lien vers l’entrepôt où se trouve les données, etc.). Il est revu par les pairs et peut être publié soit dans une revue traditionnelle soit dans une revue dédiée que l’on appelle « data journal ».   Le data paper est citable au même titre qu’une publication classique. Les coûts de publication dans les data journals sont inférieurs au coût de publication d’articles « traditionnels » sur le modèle APC (moins de 2000€). Il n’existe pas pour l’instant de répertoire listant les data journals mais une liste disponible  : http://proj.badc.rl.ac.uk/preparde/blog/DataJournalsList Continuer la lecture de Qu’est-ce qu’un « data paper » ?

ANF gestion des données de la recherche

Participer à l’organisation du management des données de la recherche : gestion de contenu et documentation des données.

Inscriptions jusqu’au 19 mai (DATE LIMITE) : https://anfdonnees2017.sciencesconf.org/ (programme en cours de finalisation).

Cette ANF (Action Nationale de Formation) organisée par les réseaux Renatis et Médici, en collaboration avec la DIST-CNRS, l’Inist-CNRS, et l’INRIA se tiendra du 3 au 6 juillet 2017 dans les locaux de l’INIST, à Nancy.

Ces journées ont pour objectif de fournir des éléments pédagogiques, méthodologiques, techniques, juridiques, aux professionnels de l’IST afin qu’ils puissent sensibiliser les chercheurs à la gestion des données et à leur cycle de vie et d’apporter les outils nécessaires à l’accompagnement du chercheur dans la construction d’un plan de gestion des données ou Data Management Plan (DMP).    Continuer la lecture de ANF gestion des données de la recherche

Enquête sur l’usage de la communication scientifique ouverte en Europe (OPERAS)

Openedition (dont fait partie la plateforme Hypothèses) et ses partenaires européens se sont regroupés en un consortium destiné à concevoir une infrastructure européenne pour la communication scientifique ouverte : OPERAS. Ce consortium OPERAS lance aujourd’hui une enquête sur les usages de l’open access, en particulier dans le domaine des Sciences Humaines et sociales. Continuer la lecture de Enquête sur l’usage de la communication scientifique ouverte en Europe (OPERAS)

Déposer dans HAL avec Dissem.in

Vous pouvez désormais utiliser Dissemin comme canal de dépôt dans HAL ! Dissemin vous permet de mesurer l’accessibilité de vos articles et de mettre en ligne en quelques clics sur une archive ouverte ceux qui ne sont pas déjà librement disponibles. Cette plateforme utilise l’import SWORD pour déposer les articles. Ceux-ci suivent le parcours classique de vérification avant d’être mis en ligne.  En développement, et livré d’ici l’été, les dépôts effectués par Dissemin seront rattachés à votre compte utilisateur dans HAL à partir de l’identifiant ORCID. Pour cela il faudra juste que vous ayez associé votre compte HAL avec votre ORCID.

En savoir plus sur le dépôt via Dissem.in et lire des retours de chercheurs et documentalistes après avoir testé l’outil : https://carnetist.hypotheses.org/1030

Source : https://www.ccsd.cnrs.fr/fr/2017/03/deposer-dans-hal-avec-dissemin/

Comparaison entre HAL et les réseaux sociaux de recherche : une analyse synthétique complète

tamponhalv3Voici un document très utile réalisé par Aline Bouchard (URFIST de Paris), une  comparaison détaillée et exhaustive entre HAL et les réseaux sociaux de type Academia et ResarchGate : Eléments de comparaison archives ouvertes (HAL) et réseaux sociaux académiques (Academia, ResearchGate).

logoacademialogoresearchgate

Continuer la lecture de Comparaison entre HAL et les réseaux sociaux de recherche : une analyse synthétique complète

OADOI : la version en libre accès de votre article

Un lien oaDOI s’apparente à un DOI, mais comporte une valeur ajoutée : s’il existe une version accessible en accès libre de l’article, l’URL oaDOI pointera directement sur cette version et non sur la version payante.

Ainsi, par exemple :

Pour en savoir plus : Carnet’IST a publié un billet présentant ce nouvel outil.

 

Brevet d’Elsevier ou comment détruire le peer-reviewing scientifique américain libre

Le 30 août 2016, l’office américain des brevets (USPTO)  a délivré le brevet US n ° 9 430 468, intitulé « Online peer review and method ». Le propriétaire de ce brevet n’est autre que Elsevier, l’éditeur académique géant.

peer_review_patent_elsevier

Fig. 5 : Modèle du peer review extrait du brevet US n° 943 468 : http://www.freepatentsonline.com/9430468.pdf

Pourquoi un brevet ? Elsevier voudrait qu’un monopole des méthodes d’examen par les pairs soit accordé par le gouvernement américain. Elsevier possède plus de 2000 revues académiques. Les universités, les bibliothèques et les chercheurs s’interrogent de plus en plus sur la pertinence de ce modèle. Après tout, les universités paient habituellement les salaires des chercheurs qui rédigent des articles et des reviewers qui effectuent une évaluation par les pairs.

Continuer la lecture de Brevet d’Elsevier ou comment détruire le peer-reviewing scientifique américain libre