Archives par mot-clé : OATAO

Open Access Week au Mirail

7-bonnes-raisons-depot-hal-grand

La semaine internationale de l’Open Access approche !

du 21 au 27 octobre 2013
(en savoir plus sur l’évènement http://www.openaccessweek.org/ )

Les évènements à l’Université Toulouse 2-le Mirail

Où et qui ? Un stand d’information sera installé dans le hall de la Maison de la recherche, des référents HAL de laboratoires et équipes de recherche, bibliothécaires-documentalistes vous y accueilleront toute la semaine.

Pourquoi ? Pour répondre à vos questions sur le Libre Accès et les archives ouvertes, créer un compte sur HAL et même déposer un article sur la plateforme HAL (pensez à venir avec une clef USB)…

Quand ? Tous les jours : lundi, mardi, mercredi, jeudi de 9h30 à 12h30 et vendredi de 13h30 à 16h (avec du café !)

Organisation et participation : Direction en Appui à la Recherche (DAR) – Pôle Information Scientifique et Technique (IST),  Laboratoires FRAMESPA, GEODE, TRACES, CERTOP, LISST, Equipe PDPS, SCD-BU Centrale.

Voir aussi le billet Open Access Week à OATAO

Présentation de Blandine Viry

I love OA

« Quelle collaboration autour des archives ouvertes à Toulouse », présentation réalisée par Blandine Viry, promotion 2013 Licence pro « Information-Documentation Ecritures et Images Spécialisées en Sciences et Technique »s, (IDEISST), IUT A – Université Paul Sabatier, dans le cadre de la journée d’étude du vendredi 7 juin 2013 “Chercheurs, éditeurs, professionnels de l’IST…ensemble vers l’Open Access” à l’Université Toulouse 2-le Mirail. Blandine Viry a été stagiaire pendant 3 mois, de février à juin 2013 dans le service de la Direction en Appui à la Recherche, Université Toulouse 2-le Mirail. Elle a mis en place le carnet openarchiv-Toulouse sur Hypothèses et amorcé la structuration d’un réseau de professionnels IST autour des archives ouvertes dans les établissements du PRES Toulouse.

 

 

Les archives ouvertes à l’ENSEEIHT

N7

Jean-Yves Tourneret, professeur à l’INP-ENSEEIHT Toulouse, apporte son témoignage concernant sa pratique des archives ouvertes :

« Le fait de mettre ses articles à disposition de tout le monde augmente la visibilité du chercheur (nous avons pu l’observer dans notre équipe). Nous commençons même à mettre nos codes informatiques aussi en libre accès car cela permet aux autres chercheurs de tester et comparer nos résultats avec les leurs. Quand je passe par un site d’open access comme OATAO ce site vérifie si je peux mettre mon article à la disposition de tout le monde (ils vérifient les accords entre des sociétés comme IEEE ou EURASIP et ce site) et dans la mesure où mon article est archivé chez eux, je peux mettre un lien sur ma page en toute tranquillité sans me demander si j’ai le droit ou pas. C’est pour cette raison que tous mes articles sont en ligne. Maintenant, il serait préférable que ces sites soient synchronisés avec nos organismes de recherche (comme l’IRIT) pour nous éviter de rentrer nos publications plusieurs fois sur différents sites« .

L’ENSEEIHT est une école d’ingénieurs spécialisée en génie électrique, automatique, électronique, informatique, mathématiques appliquées, hydraulique, mécanique des fluides télécommunication et réseaux. C’est une des sept composantes de l’Institut National Polytechnique de Toulouse. L’ENSEEIHT dépose ses publications dans l’archive institutionnelle OATAO.

OATAO

OATAOA Toulouse plusieurs établissements ont fait le choix de déposer leurs publications dans l’archive OATAO (Open Archive Toulouse Archive Ouverte). OATAO est une archive institutionnelle créée en 2008 par le Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur de Toulouse (PRES) pour valoriser les institutions toulousaines et le travail de ses chercheurs. Cette archive est gérée par des professionnels de la documentation de plusieurs établissements de l’université de Toulouse et réunit les publications des chercheurs rattachés à l’Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) et les sept écoles qui lui sont rattachées ainsi que l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE), ainsi que l’École Nationale de Formation Agronomique (ENFA), auxquels on peut rajouter certains laboratoires de l’Université Paul Sabatier.