Archives par mot-clé : loi

A quand les publications scientifiques fédérales en libre accès aux Etats-Unis ?

« Après des années de débat sur l’accessibilité des publications scientifiques de la recherche financée par l’argent fédéral, les défendeurs du libre accès pourraient remporter une victoire de poids. Le Fair Access to Science and Technology Research Act a été présenté en mars 2015 au Congrès et a été approuvé en commission du sénat en juillet. Son adoption par le congrès obligerait les grandes agences fédérales à rendre accessibles gratuitement leurs publications soumises à comité de relecture dans les douze mois suivant leur parution. » Continuer la lecture de A quand les publications scientifiques fédérales en libre accès aux Etats-Unis ?

Mexique : c’est voté !

256px-Flag_of_Mexico.svgAvec l’approbation de cette réforme, Le Mexique rejoint le mouvement mondial du Libre accès qui s’est initié avec la déclaration de Budapest en 2002. (Extrait de l’intervention d’Ana María Cetto, professeur et chercheuse de l’UNAM, Département de Physique et pionnière du système Latindex) Continuer la lecture de Mexique : c’est voté !

Les réseaux sociaux scientifiques : état de la question

Social_NetworkLes réseaux sociaux (researchgate, academia.eu,…) à destination des chercheurs sont l’objet de nombreuses interrogations et font naître de nouveaux débats.

Pour y répondre, Odile Contat (Chargée d’études documentaires au InSHS-CNRS) propose un article à la manière d’une webographie. Mis à jour très régulièrement celui-ci permet de construire une véritable connaissance autour de cette thématique.

En complément de cet article, le témoignage de Christophe Benech ( Chargé de Recherche au CNRS et spécialiste en géophysique appliquée à l’archéologie) sur son utilisation de ces réseaux, nous en apprend davantage sur leurs fonctionnalités et les conditions légales d’utilisation.

 

 

Loi sur le Libre Accès en Argentine

loiArgentineLoi sur l’accès libre à l’information scientifique

« Le Sénat en Argentine a approuvé à l’unanimité le 13/11/2013 la loi selon laquelle les institutions du Système National des Sciences et Technologie du pays financées par l’État, doivent créer des entrepôts numériques institutionnels  en accès ouvert et gratuit sur lesquels seront déposés les résultats de la production scientifique technologique nationale.

La production scientifique qui sera diffusée à travers ces plateformes de dépôt couvrira les travaux d’origine technique et scientifique, les thèses, les articles de revues, entre autres ; résultats de la réalisation des activités de recherche financées sur fonds publics émanant des chercheurs, techniciens, enseignants, post-doctorants (financés) et étudiants de master et doctorat. De plus, la loi établit l’obligation de publier les données primaires de la Recherche collectées les 5 dernières années afin de faciliter leur ré-utilisation par d’autres chercheurs. » […]

Source : Ministerio de Ciencia, Tecnología e Innovación Productiva

Pourquoi et quoi publier dans HAL ?

En tant que chercheur, je joue deux rôles. Le premier est celui du bon élève, qui désire publier dans des revues à fort impact (un papier égale un bon point, deux bons points, voire une image selon le prestige de la revue). Le second rôle consiste à développer une réflexion à propos de ce qu’est la connaissance scientifique dans sa discipline, quitte à mettre en question les conventions qui forment le paradigme méthodologique dominant. Ces deux personnages peuvent évoluer en harmonie ou en conflit, selon que la réflexion du second suscite l’approbation ou la désapprobation des éditeurs et des experts des revues ciblées par le premier.

Dans le premier cas, bon prince, je peux volontiers déposer les fichiers auteur sur HAL, ce qui permet d’augmenter la visibilité des travaux officiellement approuvés tout en annulant l’obligation, pour le lecteur intéressé, de passer par la revue ou par l’auteur pour obtenir le pdf. Je peux même proposer la version française de l’article s’il a été publié en anglais, ou la version anglaise s’il a été publié en français.

Dans le second cas, déposer sur HAL un « papier » refusé par les revues « récompensantes » est une façon d’accepter de contribuer à la « littérature grise ». Cela n’est pas très satisfaisant parce que ce type de publication n’a pas de valeur scientifique officielle. On peut alors souhaiter que le dépôt sur HAL puisse se muer en une authentique publication, ce qui me paraît possible si l’article déposé peut donner lieu à des commentaires critiques, avec un système de repérage automatique du type « article commenté par tel et tel liens ».

Je serais personnellement intéressé pour tenter l’expérience de proposer sur HAL un défi intellectuel particulier que les revues récompensantes semblent vouloir ignorer : la méthodologie dominante en psychologie, qui consiste à chercher des « effets statistiques », évite de manière programmatique qu’on cherche des lois psychologiques (étant donné qu’une loi énonce une impossibilité empirique). Comment faire pour découvrir des lois psychologiques non triviales ? Si on n’en trouve pas, pourquoi ne pas essayer d’expliquer pourquoi on n’en trouve pas ?

http://blogs.univ-tlse2.fr/vautier/

Mes dépôts sur HAL