Baromètre de la Science Ouverte V2 : une peau neuve au rendu dynamique

Le 28 janvier dernier, Ouvrir la Science et le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche, annonçaient que le Baromètre ouvrait une nouvelle page (graphique) de son histoire :

Le baromètre français de la science ouverte fait peau neuve

Au printemps, l’INSA de Toulouse a construit son second baromètre sur ce nouveau modèle.
Petit retour côté utilisateur d’évolutions bienvenues.

Réalisation simplifiée

Comme pour la construction de la première édition, nous nous sommes appuyés sur le WOS, Pubmed, Lens et l’export HAL pour nourrir JupyterLab.
Dans la nouvelle procédure, rien de nouveau sur ce point.
Cette nécessaire étape de récolte des données reste la plus longue. Si vous avez déjà construit votre baromètre, vous le savez, c’est assez fastidieux, vous devez nommer chaque fichier correctement et les classer où ils sont attendus.

Conseil important : Ne faites pas d’économie d’extraction, prenez soin de sortir l’ensemble des publications concernées par votre échantillon.
Un rappel : les dépôts, même vieux de 5 ans, continuent de s’accroître…

Ce travail terminé, la procédure de compilation et de nettoyage des données est toujours aussi simple : basiquement, on appuie sur lecture et on fait défiler étape par étape.

Déroulement du notebook1 : préparation des données

Préparation des données dans le premier Notebook “01_nettoyage_donnees”.

Le changement apparaît lors de l’étape du rendu graphique.

Contrairement à la précédente édition, vous n’avez plus à exécuter le notebook2 (“02_barometre_universite_lorraine”), ni le notebook3 (“03_clustering”) qui vous permettaient d’avoir accès aux visualisations en local.
Désormais, une fois cette première étape terminée, vous transmettez simplement votre liste complète de DOI bien propre à bso@recherche.gouv.fr
Et vous attendez quelques jours.

Un rendu dynamique

De notre côté, la réponse du MESRI est arrivée par mail très rapidement : “Les publications avec DOI de l’INSA Toulouse sont bien intégrées”.
Dans son message, notre correspondante nous a indiqué notre identifiant et un modèle à suivre (https://barometredelascienceouverte.esr.gouv.fr/a-propos/declinaisons).
Elle nous a transmis également, un lien qui nous renvoie vers ce graphique principal :

Le rendu est chouette, visuel et dynamique.
Il présente ici des dates très larges, un titre, un commentaire, des options de partage… Autant d’éléments que vous pouvez choisir de conserver ou non.

L’ensemble des paramétrages se fait directement dans l’URL.

Typiquement, pour l’ensemble des graphiques, j’ai choisi de commencer en 2017 (startYear=2017), sans bandeau de partage (displayFooter=false), sans ascenseurs (travailler sur le pourcentage du width)… 

<iframe id="publi.general.dynamique-ouverture.chart-evolution-proportion" src="https://barometredelascienceouverte.esr.gouv.fr/integration/fr/publi.general.dynamique-ouverture.chart-evolution-proportion?bsoLocalAffiliation=193101524&amp;startYear=2017&amp;displayFooter=false&amp;displayTitle=false" width="99%" height="700" frameborder="0"></iframe>

L’ensemble des paramétrages des iframes est expliqué sur la page modèle à suivre :

Liste de l’ensemble des paramètres intégrables à l’URL pour personnaliser les graphiques

 

Des commentaires automatiques

De base, chaque graphique comprend un commentaire automatiquement rédigé. Le texte, très propre, donne vraiment l’impression d’avoir été écrit à la main. C’est une évolution réussie et impressionnante.

Néanmoins certaines fois, vous n’aurez pas besoin du commentaire, ou vous préférerez mettre le vôtre.
=> Ajouter simplement dans l’URL &displayComment=false 

 

Diversité des graphiques proposés

Ouverture par discipline, Politiques éditoriales, Archives ouvertes

L’ensemble des graphiques permettant d’analyser les publications de votre institution se répartit sur 3 grands volets thématiques.

En cumulé, ce n’est pas moins de 23 représentations graphiques différentes qui sont disponibles et adaptables à votre configuration.

Beaucoup concernent les politiques des éditeurs en faveur de la Science Ouverte.

De notre côté, un graphique proposé et intitulé Distribution des publications scientifiques françaises parues en 2020 en fonction des frais de publication pratiqués m’a paru particulièrement pertinent.

 

Il permet d’avoir une répartition (estimée) des frais de publication en accès ouvert.
Jusqu’à présent, nous avons été en incapacité d’estimer les frais d’APC réellement payés par les laboratoires. Ce graphique a le mérite de nous en offrir une représentation, même un peu vague. Il constituera, je n’en doute pas, un bon point de discussion avec les acteurs de la recherche.

   



Citer ce billet
Aubin Buffière (2022, 11 juillet). Baromètre de la Science Ouverte V2 : une peau neuve au rendu dynamique. Toul'AO. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sjak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search