Open Access Week @ Toulouse 2021, le Bilan !

 

 

 

Du 15 au 19 mars 2021 a eu lieu une Open Access Week toulousaine et printanière !

Ces 9 conférences en ligne ont été organisées par le réseau des bibliothèques universitaires de Toulouse, l’URFIST Occitanie et le groupe Toul’AO avec le soutien de l’UFTMiP. L’évènement a été une belle réussite puisqu’il a réuni 14 intervenants et au total près de 400 participants. Les organisateurs tiennent à les remercier pour leur implication et la qualité des échanges.

Quelques tendances se dessinent sur le profil des participants. Nous remarquons d’abord que l’évènement toulousain a eu une amplitude nationale, puisque plus de la moitié des inscrits exerce en dehors de la région Occitanie. Il est bien entendu que le mode d’organisation en distanciel facilite cette portée, mais les sujets abordés ont largement trouvé leur écho.

Les professionnels de l’information scientifique et technique, ainsi que ceux de l’édition sont naturellement très représentés (70 % des inscrits).  On constate une grande diversité de métiers : conservateurs, bibliothécaires, documentalistes, responsables de structures documentaires, formateurs, référents et managers de projet Science Ouverte, gestionnaires Archives Ouvertes, secrétaires de rédaction, traducteurs, divers membres de services d’appui à la recherche…

Les chercheurs représentent presque 30% des inscrits, dont une majorité de doctorants. Ce sont prioritairement ces publics que nous devons toucher et mobiliser par nos actions au quotidien.

Retour sur cette semaine riches en échanges !

(Les présentations sont téléchargeables sous le lien du titre de chaque interventions.)

Lundi 15 mars

Jérôme Vicente, Directeur du département de la Recherche, du Doctorat et de la Valorisation à l’UFTMiP, a ouvert la semaine et introduit ses enjeux.

Amélie Barrio, co-responsable de l’URFIST Occitanie a ensuite proposé une Introduction « Science Ouverte ».

Mardi 16 mars 

Thomas Guillemaud, UMR ISA, INRAE Sophia-Antipolis, et Denis Bourguet, UMR CBGP, INRAE Montpellier ont présenté la plateforme Peer Community In: A free recommendation process of preprints based on peer reviews.

Puis  Bertrand Jouve, LISST – UMR 5193, CNRS/UT2J/EHESS/ENSFEA a partagé son Retour d’expérience sur le montage de la  PCI Network Science  https://networksci.peercommunityin.org.  Un billet de Bertrand Jouve  vous sera proposé très prochainement sur ce sujet dans le carnet Toul’AO.

Amélie Josselin-Leray, Université Toulouse – Jean Jaurès / UMR CLLE et membre du GT COSO est intervenue sur le thème de la Traduction et Science ouverte : enjeux, état des lieux et perspectiveset a présenté un retour sur le travail du GT dédié du COSO.

Mercredi 17 mars

Laetitia Bracco, Conservatrice des bibliothèques, data librarian à la Direction de la Documentation et de l’Edition de l’Université de Lorraine nous a amenés Dans les coulisses de la science : les données de la recherche.

Isabelle Gras, Conservatrice de bibliothèque au SCD Aix-Marseille Université, Service Publications numériques / Cellule Science ouverte et Jean Gasnault, Trésorier du fonds de dotation Open Law, Secrétaire général adjoint du DU Droit et informatique à l’Université Paris 1 ont abordé à deux voix la question du Droit et accès ouvert aux publications : l’exemple d’Open Thèse.

Jeudi 18 mars 

Alexandre Tisserant, ancien directeur adjoint de cabinet d’Axelle Lemaire et Secrétaire d’Etat au Numérique a proposé une présentation de la fabrique de La loi République Numérique et ses enjeux dans le contexte de la Science Ouverte aujourd’hui.

Célia Vaudaine, coordinatrice du centre Mersenne et Vincent Guedj, éditeur en chef des annales de la faculté des sciences de Toulouse ont expliqué les missions du Centre Mersenne pour l’édition scientifique ouverte.

Vendredi 19 mars

Pour clôturer cette semaine, Michelle Sibilla et Nathalie Aussenac-Gilles, IRIT-UT3 et membres du CéSO Toulouse (Comité de réflexion pour le partage et la valorisation des données de la recherche et la coordination de la Science Ouverte) sont intervenues sur le sujet Données de la recherche & Open Access : réflexions partagées par la communauté toulousaine.

Les questions suscitées par chaque intervention, les nombreux échanges auxquels nous avons assisté à l’occasion de cette semaine témoignent de la vivacité de l’intérêt de tous les acteurs concernés par la mise en œuvre du mouvement de la Science Ouverte :

  • Combien de temps faut-il pour établir un plan de gestion des données ? Quels seraient les arguments pour inciter les chercheurs à déposer leurs données de recherche dans un entrepôt ?
  • Quelles sont les initiatives des autres pays européens sur les questions de multilinguisme pour les publications scientifiques ?
  • Existe-t-il des projets similaires au prix Open Thèse porté par Open Law dans d’autres domaines scientifiques ?
  • Quelle est la politique en matière de référencement qualitatif des revues du Centre Mersenne ?
  • Le système PCI est-il plus adapté aux STM ou pourrait-il fonctionner aussi pour les disciplines en SHS ?
  • Comment allez plus loin maintenant afin de réduire la période d’embargo et élargir le dépôt en archives ouvertes à d’autres types de publications pour être conformes aux dispositifs nationaux et européens sur une diffusion immédiate en libre accès ?

Tous engagés dans la réalisation des trois axes développés par le plan « Ouvrir la Science », généraliser l’accès ouvert aux publications, structurer et ouvrir les données de la recherche, s’inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale, cette semaine du libre accès toulousaine a permis d’alimenter le débat et de confronter nos initiatives, nos actions, au niveau national mais aussi local.

Rendez-vous pour la prochaine édition organisée dans notre région !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.