Peer Community in

Peer Community in (PCI) est une organisation scientifique française à but non-lucratif et une plateforme open access innovante développée par Denis Bourguet, Benoit Facon et Thomas Guillemaud (INRA). Elle a pour but de créer des communautés spécifiques de chercheurs capables d’évaluer gratuitement dans leur champ disciplinaire des « pre-prints » (c-a-d, des articles non publiés et déposés en libre accès sur des plateformes d’archives ouvertes comme arXiv.org ou bioRxiv.org). De nombreux journaux ont déclaré leur intérêt aux PCI et les instances d’évaluation (ANR, HCERES, …) soutiennent également cette démarche.

Pour le moment, quelques communautés spécifiques (Peer Community in X) se sont mises en place : Peer Community in Evolutionary Biology (PCI Evol Biol), Peer Community in Ecology (PCI Ecol), Peer Community in Computational Statistics (PCI Comp Stat), d’autres sont à venir.

Les auteurs soumettent leur pre-print à une PCI de leur communauté, puis des révisions et échanges circulent entre évaluateurs et auteurs, les pre-prints sont alors validées et peuvent être considérées comme des articles ou contributions de grande valeur. L’ensemble du processus éditorial est publié et la version finale est diffusée publiquement. Il n’y a pas de concurrence avec les journaux dans les domaines où les PCI se développent, les auteurs peuvent passer d’abord par les PCI pour soumettre leurs papiers. Les pre-prints « recommandés » peuvent être utilisés par des scientifiques et cités dans la littérature scientifique sans nécessairement qu’ils soient publiés de surcroit dans des revues dites classiques.

Principes clefs des recommandations du PCI

  • Stimulation : chaque PCI recommande des articles innovants dans son champ.
  • Gratuité : pas de frais associés au processus d’évaluation ni à la publication et accès ouvert aux commentaires et recommandations.
  • Transparence et absence d’anonymat : évaluations et recommandations (pour les preprints) et recommandations (pour les postprints) sont en libre consultation. Les recommandations sont signées par les « conseillers » et les évaluations doivent être signées si les évaluateurs en sont d’accord.
  • Souplesse et simplicité : le comité de gestion n’intervient pas dans le processus (il ne doit pas être membre d’un comité éditorial) sauf en cas de conflit ou problème entre auteurs et « conseillers » évaluant leurs articles. Il effectue également un contrôle qualité sur le format et la déontologie des évaluations et recommandations.
  • Non exclusif : un preprint peut être recommandé par différents PCI et peut même par la suite être publié dans un journal traditionnel (même si cela n’est pas l’objectif des PCI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.