Ateliers de formations au dépôt dans HAL – intérêt pour les responsables de revues de l’UT2J

miranda_1397485018269-jpgDes ateliers de formations au dépôt dans HAL ont été mis en place par Françoise Gouzi, chargée d’information scientifique et technique, (DAR – pôle IST, gestionnaire du portail HAL-UTM) et Chloée Fabre (DAR – pôle IST, coordinatrice EDR) pour l’ensemble des équipes de recherche de l’Université Jean Jaurès. Après un tour d’horizon des enjeux et du contexte du libre accès et des archives ouvertes, les enseignants-chercheurs sont invités à mettre en ligne sur HAL un ou plusieurs articles.

Il est évident que les enseignants-chercheurs de SHS ne peuvent se dispenser de se tenir au courant de cette possibilité, qui est loin d’être nouvelle et qui participe de l’avenir de la recherche. Par ailleurs, il est indispensable que les responsables de revue soient au fait des dernières actualités en la matière afin de se positionner vis-à-vis de cet outil qui désormais fait partie intégrante du paysage de la diffusion scientifique en SHS. C’est notamment à ce titre que j’y participais, en tant que rédactrice en chef de la revue Miranda  (http://miranda.revues.org).

Créée et pilotée par le laboratoire CAS (Cultures anglo-saxonnes) EA 801, la revue électronique Miranda est sur la plateforme Revues.org depuis fin 2013. Miranda fut pionnière à l’Université Toulouse 2 en tant que revue exclusivement électronique, publiée sur la toile depuis début 2010. Depuis le début sensibilisée aux archives ouvertes, elle accepte les prépublications versées dans HAL, et ne conserve l’exclusivité de la publication que pendant un an, après quoi les articles sont libres d’être publiés ailleurs – dont HAL, à condition qu’un lien soit indiqué vers l’article publié dans Miranda.

Muriel ADRIEN, MCF, Département du Monde Anglophone, Université Toulouse Jean Jaurès


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *