Archives par mot-clé : archive ouverte

Déposer dans HAL avec Dissemin

Vous pouvez désormais utiliser Dissemin comme canal de dépôt dans HAL ! Dissemin vous permet de mesurer l’accessibilité de vos articles et de mettre en ligne en quelques clics sur une archive ouverte ceux qui ne sont pas déjà librement disponibles. Cette plateforme utilise l’import SWORD pour déposer les articles. Ceux-ci suivent le parcours classique de vérification avant d’être mis en ligne.  En développement, et livré d’ici l’été, les dépôts effectués par Dissemin seront rattachés à votre compte utilisateur dans HAL à partir de l’identifiant ORCID. Pour cela il faudra juste que vous ayez associé votre compte HAL avec votre ORCID.

Source : https://www.ccsd.cnrs.fr/fr/2017/03/deposer-dans-hal-avec-dissemin/

CasuHAL : le nouveau club utilisateur HAL

Après presque un an de réflexion et de travail mené collectivement, l’association (loi 1901) Casuhal est finalement créée le 20 septembre 2016, date à laquelle s’est tenue la première assemblée générale constitutive. En étroite coordination avec le Comité Scientifique et Technique (CST) du CCSD, CasuHAL a pour vocation d’émettre des propositions d’améliorations pour  faire évoluer l’outil HAL.
Elle regroupe des administrateurs de portails et gestionnaires de collections HAL mais également, des gestionnaires d’archive ouverte institutionnelle. Les membres de Casuhal travaillent et réfléchissent autour de cinq thématiques principales et groupes de travail suivants  : politique, référentiels (gestion et évolution), import/ export, services aux chercheurs et aux administrateurs.
Deslogoccsd représentants des groupes de travail assistent à des réunions régulières avec le CCSD qui avertit le groupe des nouvelles fonctionnalités développées afin de pouvoir les tester et faire remonter aux développeurs les problèmes éventuels.
Le CCSD a mis disposition un wiki pour partager outils, applications et bonnes pratiques autour de HAL.
Nous souhaitons une bonne route à CasuHAL et signalons par ce billet que quelques toulousains du réseau Archives Ouvertes Toulouse sont actuellement membres de cette association dynamique qui maintient un esprit de travail très sympathique !
Lire le billet de Nicolas Alarcon, président de l’association.
Crédits image à la une : « Casual », Victoria Graffiti, mise à disposition sous les termes de la licence CC-BY-ND 2.0. , source Flickr.

Régression du partage

[Traduction parue initialement sur le blog Numeribib, d’un billet publié le 7 mai par Kevin Smith, Directeur de l‘Office of Copyright and Scholarly Communication de la Duke University sur le blog Scholarly Communications@Duke]


« L’annonce faite par Elsevier à propos de sa nouvelle politique en matière de droit d’auteur, est un chef-d’oeuvre de double langage : tout en proclamant que la compagnie est en train de « lâcher la bride à la puissance du partage », elle immobilise en fait le partage en lui mettant une laisse, et même autant de laisses que possible. Il s’agit d’un recul de l’open access et il est important d’appeler les choses par leur nom.

Continuer la lecture de Régression du partage

Chrystèle Galland-Mabic, chargée de la plateforme Toulouse 1 Capitole Publications

Bibliothècaire au Service Commun de l’université Toulouse 1 Capitole, je suis en charge depuis 2011 de l’archive ouverte de l’Université:  Toulouse1 Capitole Publications. Dans le cadre de cette plateforme, j’assure, en lien avec ma collègue Céline Gomès, le contrôle qualité des données et notamment le suivi et la  validation des dépôts. Je travaille également  avec la société e-prints sur les nouveaux développements de la plateforme. Enfin  je participe à des actions de communication à destination des chercheurs afin de promouvoir l’archive ouverte et d’accompagner les chercheurs dans leur dépôt.

 

 

Mexique : c’est voté !

256px-Flag_of_Mexico.svgAvec l’approbation de cette réforme, Le Mexique rejoint le mouvement mondial du Libre accès qui s’est initié avec la déclaration de Budapest en 2002. (Extrait de l’intervention d’Ana María Cetto, professeur et chercheuse de l’UNAM, Département de Physique et pionnière du système Latindex) Continuer la lecture de Mexique : c’est voté !

Quelles alternatives pour accèder à l’IST ?

grande-imageL’information scientifique et technique est l’élément clef de la Recherche. Elle permet aux chercheurs et aux étudiants d’être informés des dernières évolutions et découvertes concernant leurs disciplines. Les bibliothèques universitaires françaises assurent cet accès en souscrivant des abonnements onéreux à des revues scientifiques.

Néanmoins, aujourd’hui en raison du prix des revues qui augmente plus rapidement que l’inflation économique, certaines universités ont choisi de se désabonner de revues scientifiques majeures tels que Nature, le Journal of the American Medical Association ou Science.

Cette nouvelle prise de position conduit les bibliothèques universitaires à trouver d’autres alternatives comme le développement des archives ouvertes qui offrent un accès libre et gratuit aux publications scientifiques qui y sont déposées.

Source : Le Monde-Science, David Larousserie, 12 février 2014.

AFP/arxiv.org …la course aux infos « fraîches »!

« Un matin, un collègue arrive dans la salle à café avec un bout de journal gratuit découpé à la va-vite qui évoque en 10 lignes, la question des relations amicales, étudiée par des psychologues, mettant en évidence une soi-disant limite cognitive. Aussitôt, spécialistes des réseaux sociaux, nous parlons de ce résultat étonnant et évoquons le nom d’une équipe susceptible d’avoir conduit l’étude. De retour dans mon bureau et à l’aide de quelques mots clés glanés dans le journal, je trouve assez rapidement les références de la publication, sur un site américain très sérieux de diffusion scientifique. Or, je ne réussis pas à télécharger l’article. Je contacte alors la responsable de la documentation de mon laboratoire qui m’explique que l’article est trop récent. Mon sang ne fait qu’un tour : les journalistes ont eu accès à cette étude et pas moi, qui travaille dans le « petit » champ des réseaux sociaux ? Je décide coûte que coûte de trouver gratuitement cet article et tente sur plusieurs moteurs de l’obtenir. Je tombe alors sur le site anglais http://arxiv.org/ et sur l’article en question : vive les archives ouvertes pour le progrès de la science ! »

MPbesTémoignage de Marie-Pierre BesLISST Cers (Laboratoire Interdisciplinaire, Solidarités, Sociétés, Territoires – Centre d’études des rationalités et des savoirs), Université Toulouse 2-Le Mirail. Elle est maître de conférence en économie et travaille actuellement sur les axes suivants  : savoirs et réseaux entre science et industrie ; savoirs et réseaux des étudiants et ingénieurs ; savoirs et réseaux dans le domaine de la santé.

Williams Exbrayat – Responsable Archive Ouverte OMP

OMPResponsable du centre de documentation de l’Observatoire Midi Pyrénées (OMP), j’ai mis en place, avec le concours du CCSD, une archive ouverte pour notre communauté scientifique. Elle se décline en :

  • HAL-OMP : articles scientifiques
  • TEL-OMP : thèses
  • MEDIHAL-OMP : images scannées, photographies numérisées, photographies numériques etc.

Je travaille actuellement, avec ma collègue Camille Moulis, à une refonte de notre archive dans le but de proposer un outil adapté pour la gestion et la valorisation de la production scientifique des six laboratoires de l’OMP. Je propose aussi de l’accompagnement et des formations au dépôt dans notre archive.

 

OATAO

OATAOA Toulouse plusieurs établissements ont fait le choix de déposer leurs publications dans l’archive OATAO (Open Archive Toulouse Archive Ouverte). OATAO est une archive institutionnelle créée en 2008 par le Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur de Toulouse (PRES) pour valoriser les institutions toulousaines et le travail de ses chercheurs. Cette archive est gérée par des professionnels de la documentation de plusieurs établissements de l’université de Toulouse et réunit les publications des chercheurs rattachés à l’Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) et les sept écoles qui lui sont rattachées ainsi que l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE), ainsi que l’École Nationale de Formation Agronomique (ENFA), auxquels on peut rajouter certains laboratoires de l’Université Paul Sabatier.

HAL-UTM

Nouveau Logo MirailLe Conseil Scientifique de l’Université Toulouse 2-Le Mirail a choisi de doter l’établissement d’un portail institutionnel sur la plateforme d’archives ouvertes HAL, HAL-UTM. Ce portail accueille les dépôts de publications des chercheurs et enseignants-chercheurs de l’établissement, il facilite l’accès à sa production scientifique et valorise ses activités de recherche.

tampon HAL