Publier et évaluer autrement

Thierry ehrmann, « Ecrire, voilà l’acte terroriste absolu… », licence CC-BY 2.0, https://flic.kr/p/5Giy3K

Une évaluation fondée sur les principes de la science

Dans son dernier article « Novel processes and metrics for a scientific evaluation rooted in the principles of science » ,  Michaël Bon (fondateur du système SJS, The Self-Journals of Science) propose une évaluation basée sur une nouvelle métrique possédant les attributs suivants :

– être ouverte,
– être non-propriétaire,
– être incomparablement plus solide scientifiquement que le facteur d’impact ou le nombre de téléchargements,
– récompenser intrinsèquement l’ouverture et la collaboration,
– promouvoir la qualité et non l’impact,
– rendre caduque l’appropriation de la science par des tiers.

Source : M. Bon, 17/02/2017, liste accesouvert et « Novel processes and metrics for a scientific evaluation rooted in the principles of science »

Ouvrir les données et publier autrement

La révolution numérique permet de revisiter le processus de production et de diffusion des données et publications scientifiques, dont le modèle actuel est trop fermé au regard des enjeux de société portés par les recherches de l’Inra. Base de construction des recherches, de diffusion des connaissances et d’évaluation des chercheurs, données et publications scientifiques sont consubstantielles à toute activité de recherche. Ce sujet était au cœur des discussions du séminaire #PublierAutrement! des 10 et 11 janvier 2017.

Source : Inra, 3/02/2107, http://institut.inra.fr/Recherches-resultats/Strategie/Toutes-les-actualites/OpenScience-Ouvrir-les-donnees-et-publier-autrement

Renouveau de l’édition scientifique, l’exemple de Journal of Plant Hydraulics

L’édition scientifique actuelle, dominée par quelques firmes qui engrangent des profits colossaux, est un obstacle à la circulation du savoir. Une revue spécialisée, le Journal of Plant Hydraulics, créée par deux chercheurs de l’Inra, Hervé Cochard et Sylvain Delzon, s’affranchit de ce système et ouvre une brèche pour publier autrement.

Source : Inra, 15/02/2017, http://www.inra.fr/Grand-public/Economie-et-societe/Toutes-les-actualites/Publier-autrement

Comment rendre son rapport de review public ?

Un chercheur souhait publier son rapport de review dans la revue Publons qui lui a répondu que l’éditeur de la revue, Elsevier, exigeait des évaluateurs d’obtenir l’autorisation des éditeurs de la revue avant de rendre un rapport public. Le développement croissant de l’open-peer review incite les revues à repense leur modèle d’évaluation des articles et leur mode de communication avec les reviewers.

Source: Nature (News), 23/01/2017, http://www.nature.com/news/you-never-said-my-peer-review-was-confidential-scientist-challenges-publisher-1.21342

Événements scientifiques

Sélection des informations :  Publier la science, n°15, mars 2017 et liste de diffusion accesouvert.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *